En ces temps de sinistrose, de chat qui revient abîmé, il faut que je m'y fasse mon vieux félin n'est qu'une petite frappe, et de chamboulement cuisinesque (une sombre période de bouffe au micro-ondes s'ouvre devant moi), j'ai décidé de faire un post léger à base de cadal augmentant les stocks, de bilan chiffonique et de nouvelles résolutions tenables. Nan, je vais pas me mettre à porter des moule-lunes en lycra pour faire une carrière de vieille fitness-girl (plutôt mourir...).

A Nawel, je suis donc allée dans ma Moselle natale, passer les fêtes avec la frangine n°2, celle qui fait de la coupe déstructurée comme personne. On a refait le monde en picolant du vin de Loire, passé le réveillon avec un de ses potes au CV bizarre (ex-barbouze chauffagiste, si si, ça existe), et j'ai reçu du cadal couture, vu que moi je pars pas en mission secrète dans des pays exotiques avec un air super détendu, comme les copains de ma frangine. Je suis juste une ninja de la poche passepoilée, un samouraï de la patte de boutonnage, une guerrière de la fermeture invisible.

AlienvsNinja13

D'abord j'ai reçu cette fabuleuse collec' de coton wax que m'a ramené un copain sénégalais qui vient chaque année au mois de décembre investir notre chambre d'amis.

DSCN0819

On sait que c'est bientôt le temps du pétage de bide quand Ratab-le-rouge vient poser ses valoches dans notre antre. Et cette année, il y avait ça, dedans, pour moi: 3 coupons de wax destinés à se transformer en jupe Burda pour le rouge-orangé  et en robe Georgia pour le vert à fleurs roses, ainsi qu'un voile de coton rose qui aura l'insigne honneur de couvrir ma dignité basse sous la forme d'une jupe longue (sans doute une Burda de mai 2012, mais je suis pas sûre). J'aime bien le jaune pâle aussi, Mimi Kaolin dit que c'est "l'or des brunes", ce qui est joli, mais je ressemble un peu à Maya l'abeille avec cette couleur. Si néanmoins vous avez une suggestion pour ce coupon, je suis toute ouïe.

                                                                                             

Ribbet collage

La frangine, elle, m'a offert en cadeau bonus un magazine BDF. Sauf que "ô rage, ô désespoir, ô aiguilles circulaires ennemies", je l'avions déjà, du coup je réfléchis à ce que je vais en faire, je vous tiens au courant (ouais, teasing de folie).

a32274_85678_1

Quant à ma Mounette d'amore, je lui avais stipulé que le patron de la blouse Denver me plaisait bien, mais bon "Passe-moi la Denver Mounette, euh pardon, le sel. Et sinon, comment ça va à Denver, euh, je veux dire à Nantes". Bref, ma Mamoune qui connait sa fi-fille comme si elle l'avait faite (bon, elle y est un peu pour quelque chose quand même), a mis sous le sapin... devinez.... le patron de C'est dimanche! Et là surprise, roulades avant et arrière, petits bonds de joie, vraiment, je ne m'y attendais pas, comment t'as deviné?

99252634

Pavlov à l'usage de la couture en somme...

Moi-même je me suis offert deux cadeaux, parce que charité bien ordonnée commence par soi-même et que je suis une fille très charitable envers ma petite personne. Du coup j'ai profité du rabais offert par Schnittchen patterns pour m'offrir celui de la veste Eve. Je vous parlerai d'ailleurs bientôt de la couture avec du strudel dans le dedans parce que le patron a déjà été rentabilisé. Mais pour tenir en haleine mon lectorat, je ne vous montre que ça de mon projet:

DSCN0830

Enfin ma copine Saucisse intrinsèque a fait, rien que pour moi, ces superbes anneaux marqueurs en fimo. Oui, je sais, ils sont beaux, ils sont miens, bas-les-pattes et pis j'en ai dans toutes les couleurs nana-nère. D'ailleurs, si vous voulez aller voir ce que fait ma coupine courant d'air, toujours à l'autre bout du globe, allez là:

DSCN0827

Janvier c'est aussi le mois du brocoli vapeur eau de vittel du bilan: j'ai jamais fait, du coup je me suis pliée à l'exercice parce que bon, tant va le tissu à la MAC qu'à la fin il se coud (j'aurais peut-être du aussi me résoudre à arrêter le crack, in fine ça fait brouillon).

En décembre j'ai fêté mes 10 années de couture et je constate que je porte quasiment tout ce que je couds. J'ai d'ailleurs pas mal de vêtements faits il y a 8 ans que je mets encore très régulièrement. Bref, avec le recul je me dis que la couture n'est pas seulement un loisir envahissant (ça c'est la vision, erronnée bien entendu, de Z'hom) mais c'est aussi, si tant est qu'on soigne les finitions, le moyen d'avoir des vêtements de bonne qualité qui subisssent moins l'outrage du temps que ce qu'on trouve dans le commerce. Je pense encore avec horreur à ce pull Ko*kaï pour lequel j'avais vendu un rein et demi il y a douze ans et qui a rétréci au 1er lavage basse température. Mais j'avoue que l'enthousiasme me pousse parfois à coudre des trucs douteux.

Commençons par le palmarès de la Win et vous allez voir, ça dépote question fantaisie, une vraie drag-queen, Ru Paul, accroche-toi à tes plateformes shoes:

RuPaul_by_David_Shankbone_cropped

Le vêtement le plus porté c'est celui-ci, mon manteau Bubu en cachemire noir, bien coupé, basique, qui va avec tout, un brin ennuyeux mais qu'on enfile sans y penser.

Et pis en deuxième position, attention, dans le style punk à chien et iroquoise on fait pas mieux, le pantalon marin en lainage gris, modèle Bubu également (que voulez-vous, j'ai une tendresse particulière pour la couture du Nord). Ouais, je sais, trop de fantaisie, de paillettes, de chamarré tuent la fantaisie, la paillette, le chamarré.

Le 3ème ouvrage beaucoup porté cet été c'est la Datura de D&D. J'avoue, ce patron est bien fichu et efficace, d'ailleurs j'en ai aussi cousu une version pour la Mounette et une pour ma BSA vu qu'on m'en a réclamé de tous les côtés.

Enfin, je ferme le palmarès par l'outsider laineux, le pull vert avec les reflets comme sur les tableaux de Monet, parce que c'est le seul survivant de la production tricot d'une année 2015 calamiteuse. Entre le pull avec de vilaines finitions, le gilet trop grand, le bonnet trop petit, j'ai erré dans les limbes du surjet torse; mais 2016 s'annonce d'ores et déjà bien mieux.

Ribbet collage2

Dans le milieu du tableau, peut mieux faire, nous avons le jean pin-pon (une taille de trop et couleur compliquée à assortir) ainsi que la veste beige en moumoute, sympa mais trop sportwear par rapport à ce que je porte d'habitude.

                                                                                    

Ribbet collage3

Enfin dans les "mais-bordel-qu'est-ce-qui-m'a-pris" on trouve l'écharpe arc-en-ciel, trop courte à mon goût, la blouse en broderie anglaise beige (moche, moche, voire super-vilaine) ainsi que la veste marron (le déguisement en chanteur de Boney Nem n'est pas encore socialement accepté).

                                                                           

Ribbet collage4

Du coup comme j'ai pas pris la résolution de perdre du poids (d'où?) d'arrêter de fumer (ça tombe bien, je fume pas) ou d'apprendre l'Esperanto (pas désespérée à ce point), j'ai pris deux résolutions couturesques. Tout d'abord m'attaquer à un nouvel Everest de la canette, faire de la lingerie. Pour l'instant je rassemble les infos, mais bon, comme j'ai 338 blogs dans mes favoris et 230 tutos, va quand même falloir que je m'y colle un jour et que j'arrête de trouver n'importe quel prétexte pour y couper (j'ai piscine, mon doigt me fait mal, c'est sûr j'ai une maladie incurable, etc...).

La seconde, suite aux polémiques sur les patrons magazines vs les patrons indé, c'est de présenter un patron indé par mois avec méthode, rigueur et sans frétillement "paske je l'ai vu sur le blog de la Dinde" ou que je le trouvais moche mais au bout de 30 podcasts dithyrambiques ma CB s'est mise à me sussurer des mots doux avec la même voix que Golum prend avec son précieux.

Je commence donc avec le patron (encore mais c'est pas le même) Denver de chez Blank Slate Pattern.

Denver-dresstop_1024x1024

C'est un patron PDF acquis lors d'une vente promotionnelle de 4 patrons de créateurs indé (mais j'en reparlerai). C'est une tunique qui peut aussi être cousue en version robe avec une option finition biais d'encolure ou col souple. Comme il me restait 1m30 d'un autre projet (to be continued) d'un jersey un peu épais gris bleuté et que j'avais acheté un reste de jersey texturé blanc au marché des Bosquets, j'ai décidé de partir sur la robe.

DSCN0851

L'éventail des tailles est assez large et celles-ci correspondent bien aux mesures annoncées. En effet, j'ai pris la taille XS et à part au niveau du tour de taille c'était parfait. Bon point aussi pour les conseils de FBA (poumons saillants), de SBA (nichons de naine) de rallonge ou de racourcissement du patron ce qui permet d'avoir un patron bien ajusté. La couture ne m'a pas posé de problème, je dis pas que j'y serai arrivé même en cousant avec des moufles, mais une débutante peut aisément s'en sortir puisque les explications sont sous forme de pas-à-pas photographique.   Quand on est habitué aux propos sybillins de Bubu, ça fait drôle, un peu comme Indiana Jones qui lirait le Times alors que d'habitude il déchiffre du Wolof du IVème siècle.J'avoue qu'à un moment j'ai eu peur en voyant les emmanchures, elles m'ont semblé bien petites et l'espace d'un instant j'ai eu peur de voir mes bras devenir violets et se détacher de mon corps, ce qui m'aurait un peu contrariée. Mais en fait non. Cela dit si vous avez le bras fort et pas comme moi des biceps de mouche, ça peut poser problème.

DSCN0843

Le seul vrai souci que j'ai eu n'est pas lié au patron mais au molleton fin et gris totalement merdique que j'ai utilisé. Le tissu était pénible à coudre et j'ai cru mourir quand j'ai du découdre, il était tellement de mauvaise qualité qu'il restait des trous même en maniant le découd-vite comme un artilleur un paquet de TNT. Mais bon, c'est planqué dans les coutures, du coup ça devrait tenir. J'ai du doubler toute la partie blanche avec un jersey, histoire de pas être arrêtée pour attentat à la pudeur, mais le panneau doit être légèrement plus petit parce que ça tire un chouille. Cela dit tout le monde m'a fait des compliments que j'accueille avec un visage marmoréen, mais en fait le patron a deux défauts: les tailles sont toutes en noir sur le patron et comme elles sont nombreuses, la lecture demande un peu (faut pas exagérer non plus) de concentration. Plus embêtant, voyez le dos. Oui, je sais, ça saute aux yeux, il manque des pinces, le dos n'est pas suffisamment ajusté (temps couvert = photos pourries, que voulez-vous, c'était juste pour montrer le truc). Cela dit avec un peu de bouteille ça se modifie même avec des moufles, on y revient. Bref, c'est un bon patron et je ferai sans doute à l'occaz' la version tunique.

DSCN0850

Je vous parlais du projet pour lequel j'avais utilisé le coupon gris avant la Denver. En voyant les Linden de je sais-plus-qui-pattern, j'ai eu envie d'un sweat, ouais, je sais je suis une ouf, question originalité j'envoie du poney canné. Mais comme j'avais investi dans un Bubu avec un chouette modèle (une partie de la blogo crache sur ces magazines mais on y trouve des perles), le 115 d'août 2015, j'ai décidé de tester le patron avec mon tissu.

thumbList

J'ai rajouté une pièce pelucheuse offerte par Mimi, que même c'est tellement doux qu'on a l'impression de transporter avec soi son ours en p'luche de quand on était nabote.

DSCN0836

Autant le dire toute de suite, il est hyper bien coupé, tellement bien que j'en ai refait un dans le foulée dans le même tissu merdique mais en beige (masochiste un jour...) avec dentelle champagne. La seule modification faite c'est une légère réduction du bracelet d'ourlet, mais c'était simplement une question de goût. Bref, j'ai un sweat shirt chaud, joli et zéro déchet de mon coupon tout naze du début.

DSCN0835

Enfin je suis sortie du marasme tricotesque de 2015 avec ce modèle du Knitscene de l'hiver 2011, le Camellia Shrug

0350ef43bbdd82c2707f35cb66651807

. Alors je sais que le boléro c'est pas à la mode, mais je m'en tamponne le coquillard au fond d'un seau et en plus mon ouvrage ne comporte aucune couture, rien, nada, que'd'chi.

DSCN0838

J'avoue que j'ai flippé ma race avant de commencer, mais ça m'a permis d'apprendre le magic loop et à rabattre les mailles avec beaucoup de souplesse. Voire trop. La laine est un reste d'angora premium de chez Ice Yarn; elle pique un peu mais comme je suis pas très sensible, ça va. En revanche elle tient bien chaud. J'ai utilisé les explications de Maman Moj, c'est ici: en gros on tricote deux mailles, on les repasse sur l'aiguille gauche, on les tricote ensemble (1 mailles sur la droite), on retricote une maille pour avoir à nouveau deux mailles à droite et c'est reparti. C'est de loin ce que j'ai trouvé de plus simple et de plus efficace. Dites moi si il faut un tuto image et j'en ferai un la prochaine fois. Cela mis à part c'est un tricot plus facile qu'il n'y parait et j'aime beaucoup le résultat très sophistiqué. Voyez plutôt:

DSCN0839

Valà, la prochaine fois, si vous êtes sages, y'aura du grabuge dans le chiffon.