Ca n'aura échappé à personne c'est les vacances ("Encore" dit Z'hom juste avant que je le foudroie avec le regard n° AK47) et ça veut dire temps mais aussi augmentation considérable du taux ambiant de flemme.

Du coup j'ai vu d'un bon oeil le fait que Yaya m'ait awardisée, ça me permet de vous pondre un article fin, spirituel et enlevé à peu de frais et d'en garder sous le coude pour le mois prochain, car comme le dirait Pierre Gattaz à une table de négociations ouvrières: "Trop de bonheur et d'acquis sociaux nuisent". Pour ceux que les jactages futiles n'intéressent pas, vous avez tout à fait le droit d'aller directement aux trois nouveaux projets que je vais vous présenter. Suis pas faciste.

106926744

Donc le but c'est, si j'ai bien tout compris:

-parler d'un sujet passionnant, c'est à dire dévoiler 11 choses sur moi_ je vous sens déjà frémissants

-répondre avec la grâce et la subtilité qui me caractérisent aux questions de Yaya

-en trouver 11 plus mieux que ceusses de ma collègue de blog à poser à d'autres collègues de blog

 

11 trucs qui peuvent expliquer bien des choses sur la Noueuse

1- J'ai le pied romain. Pour mes lecteurs peu versés dans la Podologie (et comment vous en vouloir?), ça veut dire que j'ai tous les doigts de pied de la même longueur. Ajoutez à cela qu'ils ressemblent à des saucisses cocktail, qu'ils prennent une charmante teinte violette en hiver pour virer au rouge incarnat en été et vous comprendrez que je suis dotée des palmes les plus laides de la Création. Je compense en étant absolument ravissante partout ailleurs.

2-Chaque année je rêve d'épouvanter mes élèves en imitant Hartmann, le saint patron des profs heureux en leur disant "Si vous ressortez de chez moi, les louloutes, si vous survivez à mon instruction, vous deviendrez une arme, vous deviendrez un prêtre de la subordonnée relative implorant la Grammaire ! Mais en attendant ce moment-là, vous êtes du vomi, vous êtes le niveau 0 de la vie sur terre, vous n’êtes même pas humain, bande d’illettrés !". Mais je me dégonfle chaque année...

index

3-Mon chat a sa propre serviette et quand il rentre mouillé d'une de ses escapades, il gueule en me tournant autour jusqu'à ce que je l'ai frictionné et séché.

4-J'ai été élevée par un militaire. Un vrai avec rangers, qui chante devant le défilé retransmis à la télé à chaque 14 juillet. J'en ai gardé une aversion sévère pour le kaki et les chansons de Jean Pax Méfret (si tu ne connais pas, clique , à tes risques et périls) mais je dois avouer qu'on sent une influence dans la façon dont je sévis dans mon métier.

5-Je suis hypocondriaque, mais seulement par période (quand des proches sont malades ou pire) et avec une prédilection pour les maladies bien incurables et mortelles. Dans ces moments-là, le moindre bouton sur le doigt et je me vois emportée, à la fleur de l'âge, par un cancer de l'auriculaire.

6-A 10 ans j'ai claironné que les garçons c'était beurk et que jamais je ne me marierai. Comme mes parents sont joueurs ils ont d'abord essayé de m'appâter avec la robe de princesse. Pas folle la guêpe je me suis obstinée. Et puis comme ils étaient très très joueurs, ils m'ont fait écrire sur un papier que je ne passerai jamais devant Mr le Maire. 28 12 ans après j'ai toujours pas changé d'avis. Et j'ai enfin compris pourquoi je suis pas tout à fait équilibrée (ah les névroses parentales!!! Mum, si tu me lis, j'te kiffe!).

7- J'ai fait de la danse orientale pendant un an. Je faisais vachement bien le chameau inversé, mais j'avais l'air d'une nouille quand la prof disait: "Faites-moi trembler tout ça"...

8- J'ai fait des jobs assez étranges pour payer mes études: femme de ménage dans une centrale nucléaire, disquaire dans une petite boutique qui ne faisait quasiment que du rock indé (et des DVD, avec un vieux Mr qui venait faire une énorme provision de films pour adultes chaque semaine, ce qui faisait dire à mon boss qu'il voudrait pas être à la place des héritiers).

9- Paraît que je suis gémeaux ascendant gémeaux. Bref, y'a beaucoup trop de monde là-dedans.

10- La plupart de mes amis sont des ovnis: un métalleux ex-infographiste qui élève des poussins et rénove des maisons alsaciennes anciennes, une prof de Français qui fait de la médecine chinoise mais qui fume et boit comme trois cosaques et veut passer l'Agrégation d'Allemand pour le plaisir. Bref, je n'attire que des gens étranges.

11-Je voue un amour incommensurable aux films de chinois qui s'tapent des années 70-80 mais aussi aux films coréens, mais uniquement ceux avec costumes. Allez savoir pourquoi...

18772542

 

 

 

 

 

 

 

Allez, vous en reprendrez bien une louchée? C'est comme une truffade double fromage, ça se mange sans faim. Let me introduce you les questions de Yaya:

1-Quel est ton âge mental? Compteur bloqué à 21 ans. Hélas c'est pas tout à fait la même chose pour le physique.

2- Tu te souviens du moment où tu t'es dit que tu voulais coudre? Ah ça oui, je déprimais dans mon établissement cauchemardesque en plein milieu de la crise des banlieues de 2005 et je suis tombée sur une pub de discounter qui annonçait la vente de machinesà coudre. Ma Lervia a été bien vaillante, 3 années de bons et loyaux services, puis je l'ai donné à une copine.

3- Le tissu le plus moche de ton stock (+ photos/+ défi) ? C'est un jacquard d'ameublement vert amande acheté chez Emmaus, je ne sais pas ce qui m'a pris, je ne sais toujours pas quoi en faire. Si vous faite de la réfection de sièges anciens, je le donne volontiers (vous règlerez juste les frais de port). J'ai eu la flemme de le prendre en photo mais j'y remédierai dans la semaine.

4-Quel est le truc qui te met hors de toi? Les gens qui assument pas. Genre l'élève qui fait n'importe quoi de façon ostentatoire et qui dit "C'est pas moi", quand on le reprend. En général ça finit par un tympan percé chez l'intéressé. Cela dit c'est de plus en plus courant chez les adultes.

5-Un accessoire, une technique qui te facilite la vie en couture? Je vous renvoie à l'article sur les pieds de couture, là. Mais il y a aussi les fonctions arrêt position basse de l'aiguille et coupe fil de Yuki Zaraî qui ont changé ma vie de couturière.

6-A part la couture, si tu pouvais avoir un autre talent, ce serait quoi? J'en ai déjà trop, faut en laisser pour les autres. Sinon, je voudrais être la femme qui murmure à l'oreille des chaudières. Ouais, je sais, c'est moyen glamour, mais que voulez-vous, je suis quelqu'un de terre-à-terre.

7- T'as des tatouages? Des piercings? Des scarifications? Nan, mon corps est un terrain vierge (Ahum).

8-Qu'est-ce qui te plaît le plus dans la blogo? Le moins? J'aime le fait qu'il y ait des nouveaux articles tous les jours, l'entraide, la somme de savoir à laquelle la blogo nous permet d'accéder. J'aime moins le fait de voir toujours les mêmes modèles. La Moneta est sympa, mais là c'est un peu l'overdose ( dit-elle alors qu'elle a cousu trois Datura cet été). J'ai toujours l'impression, sans doute fallacieuse, que ça cache une sorte de paresse; celle de chercher d'autres modèles ou de chercher tout(e) seule comment on construit un vêtement (Pas taper!).

9-T'étais comment ado? J'étais le Canada dry de la gothos. Toujours en noir, mon exemplaire des Fleurs du Mal sous le bras et teeeeeeellllleeeement malheureuse!!!! Mais comme le côté communautaire me gonflait franchement, j'ai jamais fréquenté de gothiques. Ce qui n'a pas empêché mes camarades de classe de m'appeler la Veuve noire.

497_001

10-Quelle est la bonne résolution que tu prends tous les ans et que tu ne tiens jamais? Faire du sport. Faut dire que c'est fatigant et j'aime pas être fatiguée. Et puis ça bouffe du temps de couture.

11-T'aurais pas un bon bouquin à me recommander? Dans le drôle et instructif t'as Le Charme discret de l'intestinc de Giulia Enders, plus contestataire il y a Flatland, d'Abbott (libre de droit, c'est un classique) et en plus littéraire et onirique, Mardi de Melville, c'est beau, c'est bien écrit, c'est étrange, ça ne ressemble à rien de ce que j'avais pu lire avant. Je m'arrête là où je risque de continuer sur plusieurs pages.

melville-mardi

 

Questions subtiles et fraîches de la Noueuse à l'intention de qui-n'en-veut

1- Dans la peau de qui voudrais-tu passer 24h? Ton chat? La Noueuse d'aiguillette? Ton banquier? Adrianna Karembeu? Un ficus vésiculeux? Autre?

2-Combien de coupons achètes-tu par an? Combien en couds-tu?_ question qui fâche...

3- Quelle est ta dernière honte linguistique (à l'oral ou à l'écrit)?

4- Brel ou Brassens_ oui, je sais, c'est cruel comme question.

5-Quel est le truc le plus étrange que tu aies jamais mangé?

6- Daniel Day Lewis te demande de lui coudre un pantalon sur-mesure, comment réagis-tu (perso, j'hyperventile)?

7-A quel personnage de fiction pourrait-on t'identifier?

8- Comment refuses-tu de faire les ourlets de ton entourage?

9- Comment imaginais-tu ta vie d'adulte quand tu avais 15 ans? Avec moins d'acné n'est pas une réponse satisfaisante.

10-Quel est le dernier truc qui a révolutionné ta couture?

11- As-tu une sale manie dont tu n'as aucune envie de te débarrasser?

 

Les Awardisées, mais y'a rien d'obligé sont:

-Amy de la laine

-La Couture des gros manches

-Quattre

-Telle est une Estelle

-Threadie

-Créalino

-Du fil et mon...

-Roze Mousse

-Kaffeeklatsch

-Par Issy

-Sabali

Et maintenant, passons aux trucs qui encombrent un placard déjà trop plein.

J'adore le rouge, et pas seulement sous forme liquide; ça doit être lié à mes origines ibériques, on ne me tient plus dès que quelqu'un entonne un chant andalou. Alors je me suis fait plaisir, non pas en me cousant une robe de flamenco, ce qui serait fun mais pas super pratique pour courir après un nain qui refuse de me filer son carnet_ olé!_ mais en me cousant deux ou trois trucs bien pimentés.

J'ai d'abord taillé un t-shirt original qui m'avait tapé dans l'oeil à la sortie du Burda d'août 2014. J'avais acheté un coupon de jersey viscose très fin et fluide à un prix dérisoire au marché et c'est typiquement le type de tissus qu'il faut pour coudre ce modèle (vous remarquerez la sobriété et l'élégance du tissu choisi par Burda, on en a fusillé pour moins que ça):

310_413

J'aime bien le mariage du côté décontracté du gland, à la fraîche du t-shirt, et du côté élégant, un peu comme le tombé d'un sari, du drapé de l'épaule. Limite je me sens comme Lakhmé, mais heureusement pour mes voisins je me souviens de mon enfance près de la grande Teutonie et je m'abstiens de bramer à moi toute seule le Duo des fleurs (si tu connais pas clique , c'est très beau).

DSCN0755

Il a l'air compliqué à faire mais en fait non, le drapé est simplement une extension de la pièce devant qu'on plisse selon les marquages du patron et qu'on fixe dans la couture d'épaule. C'est très intuitif et il n'y a rien d'insurmontable. En revanche, comme souvent chez Bubu, les explications de montage du biais d'encolure en V sont très sommaires. J'ai bidouillé, le résultat est joli, mais pas comme je le voulais, il n'est pas assez franc. Le prochain sera mieux, car oui, prochain il y aura (Maître Yoda sort de ce corps). Je me suis aperçu à la fin seulement que j'avais utilisé l'envers de mon jersey, mais comme le coloris est uni, ça n'a aucune forme d'importance, ça ne se voit pas.

Voilà la bête, qui me plaît beaucoup:

DSCN0753

 

Je pense que le 2ème projet devrait intéresser un certain nombre d'entre vous. Il s'agit du patron en open source de 1083. Pour ceux qui dirait "1080 quoi?", 1083 est une jeune entreprise française (avec l'accent de Malraux), qui a fait le pari de la relocalisation et qui commercialise des jeans, des vêtements et des chaussures_ vous pouvez aller jeter un coup d'oeil là.

index

Ils ont aussi laissé le patron de leurs deux pantalons phares gratuitement, à disposition. Il y a le 201 et le 101, coupe droite femme et homme et le 202 qui est un bootcut. J'ai tenté le 201 avec un jean fin et souple aimablement donné par Mimi Kaolin (qu'elle en soit bénie sur 13 génération), avec l'idée d'en faire une toile au départ et tant mieux si elle était portable. Avant de se lancer il faut savoir deux choses:

-des marges de coutures il faut ajouter (ouais, déjà sont super sympas de nous filer gratos un patron qui tient la route, alors on va pas râler non plus, bande d'ingrates)

-on doit se débrouiller toute seule comme une grande fi-fille, et c'est la meilleure façon, à mon sens, de progresser. Cela dit, ça reste un jean qui se monte de la façon la plus classique qui soit, à savoir: d'abord les poches devant, ensuite vous passez au dos avec les empiècements supérieurs, les poches plaquées dos, on couds les jambes jusqu'au début de la fourche, pose de la braguette, puis de la ceinture et des passants et pour finir broder la boutonnière, poser les bouton et faire les ourlets.

Si, de votre vie, vous n'avez cousu qu'un coussin et une jupe tube pour Barbie, la sagesse la plus élémentaire m'oblige à vous dire de ne pas vous lancer tout de suite, mais avec un tout petit peu de bouteille, de la patience et un bon livre de couture, il n'y a rien d'insurmontable.

DSCN0765

Pour la taille j'ai suivi les conseils du site et j'ai mesuré un jean qui m'allait bien. Sauf que je l'ai mesuré alors que je l'avais porté quelques jours, et on connait toutes le syndrôme de la fausse joie du jean porté depuis quelques jours. Il se détend, nous faisant croire que oui, il est possible de perdre du poids après avoir mangé un cassoulet et une double part de St Honoré. Du coup je me retrouve avec un jean qui est pas mal, mais qui est une demi taille trop grande, voire une quand je le porte plus d'une journée.

Rien de dramatique, voyez plutôt:

DSCN0767

Les photos des détails sont pourraves, vous m'excuserez, mais c'est compliqué de prendre en photo un truc aussi rouge. Bref, je suis malgré tout convaincue par mon essai et je pense réitérer avec un des tissus bio vendu par 1083 (c'est là), car on le sait, un beau jean c'est un peu le Graal de la coutureuse du dimanche.

DSCN0768

DSCN0775

Dernier projet dans le style Pin-Pon (bien qu'il date d'il y a deux bonnes années), il s'agit d'un pull d'un ancien magazine de BDF, le 138. Au début j'ai hésité, la capuche ça faisait un peu gros lutin de Nawel sur le retour.

56860068

Du coup je m'y suis mise en me disant que j'allais faire des MODIFICATIONS... Rien que d'y penser j'en ai eu des palpitations pendant trois jours. J'ai tricoté le pull cache-coeur avec de la Drops cotton, qui n'a pas bougé mais qui est un peu pénible à tricoter par moment puisqu'il lui arrive de se dédoubler pour aller voir ailleurs si elle y est. Malgré tout, elle donne un tricot très régulier, voyez cette splendide encolure.

DSCN0760

Pour les manches, c'est simplissime, ce sont des mailles lâchées. J'ai frôlé l'infarctus à chaque fois que j'ai laissé couler la maille, mais tout s'est merveilleusement bien passé.

DSCN0761

L'ensemble est fermé par un petit cordon tressé au dos et il va sans dire que j'aime beaucoup mon incendiaire pull-over (rime suffisante).

DSCN0757

Valà, la prochaine fois, si vous êtes sages, je vous montrerai que c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes (non, je vais pas parler de ma vie de future quarantenaire).