A Bram S... (un lendemain d'Halloween, ça le fait grave ( avec l'accent rosbif, ça fait vanne de circonstance et bilingue, genre je me la pète dans les deux langues)

Journal de la noueuse

Seine-Saint Démon, le 1er octobre

J'ai ouvert mon armoire ce matin pour trouver the tenue qui me permettrait de briller lors de ce Me Made Day, et accessoirement de ne pas aller au boulot en pyjama. Me suis décidée pour une petite chose simple sans prétention; une petite robe  faite à partir d'un patron de 1953 de la Coupe d'Or dans un velours italien bleu nuit tout ce qu'il y a de plus humble. Comme souvent chez Lutterloh, j'ai eu plein de retouches à faire, notamment à la taille, mais ces basses avanies n'ont pas eu raison de ma motivation à ressembler à une Ava Gardner sous représentée mammairement. En fait je ressemble surtout à Elvira maîtresse des ténèbres (ce qui n'est pas si mal face à 28 biactolisés en furie).

                                                                                            

DSCN0391Moyenne

04 octobre

Des choses étranges se trament, je le sens. D'abord il fait beau. Dans le nord de la France. Un 4 octobre après un été pourri et alors qu'on doit à nouveau gaver nos oisons de règles grammaticales. Si après ça on doute encore de l'existence des Djiins...

Du coup j'ai dégainé mon Teesh anti-goule, celui fait à partir de deux panneaux jersey imprimé "London". Oui parce que rien qu'à l'évocation d'une nation qui élève au rang de chef d'oeuvre culinaire la Green Jelly, les démons et Jean Pierre Coffe fondent et se tordent pour périr dans d'atroces souffrances.

Quant au tee-shirt c'est le Lekala 5672, avec manches raglan et un montage d'une simplicité enfantine: 6 coutures en tout et c'est règlé. On remarquera quand même que l'ourlet du tee-shirt gondole un peu à cause de la rigidité du jersey. Mais je peux vivre avec... enfin je crois...

                                                                                        

DSCN0398

05 octobre

Les ténèbres qui m'envahissent doivent être contrebalancées, voire combattues par de la couleur. J'invoque donc Punky Brewster et lui demande de me donner le don "Blondine arc-en-ciel", celui qui permet de piquer l'oeil de l'adversaire. La grande déesse de la chaussette à doigts de pieds multicolore m'envoie alors cette cape d'invisibilité ce gilet magique qui réveillerait les morts et accessoirement un petit haut un peu vert -un peu fade- un peu bof. Le haut est fait à partir d'un patron New Look et a déjà été bloggué par votre servitrice (qui est pas Ducros et qui va pas se décarcasser pour retrouver l'article). Le gilet vient d'un livret Lutterloh de 1974; à la base c'est une petite chose ajustée et froncée sur le devant, mais comme je n'ai pas compris comment se montait ce machin (ah, encore un coup de Djinns ça!), j'ai laissé comme ça. Le tissu est une chouette maille trouvée au marché de Clichy-Montfermeil.

                                                                                        

DSCN0399

06 octobre

Mon gilet a eu l'effet escompté. Les forces du Mal, noyées dans ce torrent de rose, se sont retirées. Mais pour combien de temps... En attendant je me détends en prenant une pose trop cool, décontractée de l'ovaire gauche- à la fraîche en faisant semblant de boire une verveine-menthe, parce que je suis trop une rebelle et puis qu'avec ma pose la buée de la pisse-mémé risque de crasser mes fenêtres toutes propres. ROCK'N'ROLL!

                                                                                     

DSCN0401

07 octobre

Les nains se sont acoquinés avec les Djiins, c'est certain. J'en veux pour preuve les fautes qu'ils font volontairement dans leurs dictées juste pour me plonger dans les affres de la folie et ainsi m'affaiblir. Non, vraiment, je ne vois pas d'autre explication à leur façon d'orthographier le mot méri, alors que bon, quand même, à 13 ans ils sont tous passés devant ce vénérable bâtiment au moins une fois.  En tout cas c'était finement joué. Ils ont presque réussi.  Mais pas là, vu que j'ai ma blouse de Super-Prof, taillée dans un plumetis blanc acheté il y a des lunes chez Toto, à partir d'un patron La Coupe d'or de 1974  (le montage était même pas drôle y'a eu aucune difficultés).

                                                                                    

DSCN0402

08 octobre

Les Djiins se sont à nouveau introduits dans mon humble demeure. Je crois qu'ils ont rallié à leur cause Maître Koub, l'infâme félin de la maison. J'ai toujours trouvé ses activités louches. Cette inactivité permanente ne pouvait cacher que les plus noirs desseins. Aujourd'hui il a d'abord tenté de m'amadouer avant d'essayer d'attenter à mes jours en se mettant dans mes jambes pile au moment où je descendais les escaliers. De même j'ai récupéré mon pantalon (modèle Burda avril 2009), poilé à mort. Nul doute n'est possible, c'est bien la marque de la Bêêête sur mon Prince de Galles qu'est en polyester mais qu'a un chouette tombé quand même.

                                                                                       

DSCN0405

11 octobre

J'ai décidé de prendre des mesures drastiques. Après revisionnage de 12  épisodes de Game of Thrones, la solution m'apparaît, évidente, limpide. Il me faut une cotte de mailles!! Très vite un obstacle de poids apparaît, il va être très difficile de sortir de ma tuture, de monter les escaliers, voire de me lever de ma chaise avec 20 kilos d'acier sur le dos.  Je sors donc ma botte secrète, mon pull Eiffel, en véritable imitation de tour parisienne avec petit ruban de satin en prime (on a beau être une guerrière, on en est pas moins greluche). Le patron est gratuit et disponible sur Knitty.  La laine est un reste de pure laine vierge de l'époque où j'achetais encore chez Ice Yarn. Le modèle est très facile à tricoter, quasiment sans couture, mais un peu long à faire.

                                                                                      

DSCN0406

12 octobre

Ma cotte de maille en laine n'a vraisemblablement pas fonctionné. J'en veux pour preuve ces trombes d'eau qui tombent alors que je viens de réussir mon premier brushing depuis 6 mois. Les forces du Mal sont décidemment très vicieuses (ouais, bon, sinon on les appelerait pas les forces du Mal). Je dégaine donc la tenue de néchromancienne à base de tee-shirt New Look déjà blogué, dans le style Jedi avec un manteau Burda couture trop facile Mimile, fait il y a sept ans dans un velours fin avec imprimé cashemire rouge et blanc. C'est sûr, avec mes manches bordées de vraie-fausse fourrure de Nargol, je vais terrifier de la succube.

                                                                                     

DSCN0409

14 octobre

Je viens de passer le niveau néchromancienne supérieure avec option Gratin dauphinois (le vrai, sans la crème).  Je peux donc maintenant fièrement arborer les oripaux de mon nouveau statut de FVT (nan, c'est pas un prof de Sciences- Nat qui parlerait de sa matière la bouche pleine de chips), Fée du Verbe Transitif. Du coup, il m'a semblé absolument indispensable de revêtir mon pull en Aurore (déjà bloggué aussi, ce qui prouve bien que passer du temps sur les finitions permet de garder son vêtement longtemps).

                                                                                      

DSCN0411

16  octobre

Des heures sombres se profilent. Les Démons ont profité d'un moment d'inattention pour m'affaiblir. Ils ont envoûté la prof d'Allemand de mon humble établissement afin qu'elle m'innocule un virus d'une rare violence. D'ailleurs la moitié de mes collègues sont décimés. JUSTE AVANT LES VACANCES!!!! Mais pourquoi, pourquoi... J'avais pourtant mis une ravissante robe en jersey de laine sexy et néanmoins douillette, mais rien n'y a fait.  Je suis au bord du gouffre, je me sens partir, s'en est fait de moi...

Sinon la robe c'est une robe t-shirt du Burda de juillet 2011  (une mine!).  La photo est toute pourrie, mais si j'ai la chance de survivre à cette guerre bactériologique, j'en ferai de meilleures, on ne voit pas la fente côté gauche qui monte un peu au-dessus du genou et le gracieux appliqué inversé en forme d'orchidée noire posé délicatement sur ma hanche gauche.  Et là, vu le temps que ça m'a pris, c'est un peu les boules.

                                                                                       

DSCN0412

20 octobre

Contre toute attente j'ai survécu. Ah ah!!! Dans le fondement la balayette les Djiins! Pour fêter ça je vais à Intermarché faire les courses (et aussi un peu parce qu'il y a une bouboule de poussière qui roule quand j'ouvre mon frigo, comme dans les westerns). Je revêts donc mon plus beau pull acrylique (modèle Begonia, gratuit sur Ravelry), avec blouson et converses assorties, parce que j'ai trop le swag contrairement à certains trolls qui essaient de me terrifier par tous les moyens depuis plusieurs jours et qui se croivent trop stylés.

                                                                                      

DSCN0415

21 octobre

Une chose terrible est arrivée. J'ai retrouvé Irénée, mon scarabée domestique, mort, sur le dos ce matin. Moi qui aimais tant le voir accourir vers moi en frottant ses petites mandibules de joie. Mais je sais qui est responsable de cet acte barbare et il ne restera pas impuni. Ou alors c'est Zhom qu'a vaporisé Brad, l'oranger en pot, avec du produit anti-araignées rouges (et dans ce cas-là, même sanction, hé, hé). Du coup je porte le deuil de mon fidèle ami mais avec un gilet Vogue rouge avec un V comme vengeance. Le tout en Alpaga Drops, un peu mou, mais chaud et avec un rendu sympa et des torsades qui rendent mal en photos.

                                                                                        

DSCN0418

22 octobre

Après le drame qui a entâché mon existence, j'ai pris une décision extrême: le contre-envoûtement Chuck Norris. Imparable, puisque validé par Chuck, fait fuir démons, dragons, gobelins et fouines sous les toits, à condition de revêtir un manteau de despérado avec un t-shirt fluo (même patron Lekala que mon t-shirt London) et de n'avoir jamais gaspillé une chute (ici restant de viscose transformé en écharpe légère).

                                                                                     

DSCN0417

27 octobre

Zhom et moi avons décidé l'opération de la dernière chance. Il s'agit de faire un exorcisme à base de peinture et de parquet neuf dans l'Antre du mal.  J'ai donc mis, pour aller voir Le Roi Merlin auquel nous avons fait offrande de tout ce que l'infâme baron Fisc a bien voulu nous laisser, mon pull en Aurore mauve (modèle Phildar 377). Le palais de ce roi est vraiment très grand et biscornu, mais sa prêtresse (celle en chemisette à carreaux verts avec le badge "Martine _ à votre service") a eu l'air satisfait quand nous avons déposé notre obole.

                                                                                     

DSCN0425

28 octobre

Le combat final est proche. La route a été longue, le chemin épineux, nous décidons donc de sacrifier quelques sashimis afin d'accélérer les choses. La blouse Carme, finie ce w-e, me semble toute indiquée. On a beaucoup glosé sur ce patron, je me réserve un prochain post pour en parler.

                                                                                      

DSCN0423

29 octobre

A deux jours de la nuit des démons, et à l'issue d'une lutte acharnée j'ai vaincu les Djiins qui pourrissaient mon existence depuis un mois. Je peux donc maintenant me détendre dans mon gilet Vogue avec un V comme volupté et un t-shirt bleu Burda (février 2013) déjà bloggué par ailleurs. Même Zhom claironnant qu'on ne porte pas deux couleurs primaires ensemble n'arrive pas à me démoraliser.

                                                                                     

DSCN0420