Oyez, oyez braves gens, she's alive! Et oui, bon, hein, pas la peine de râler, je sais, une vraie éléphante, 9 mois de gestation pour un petit post de rien du tout.

Mais un complot international s'est formenté contre moi et a eu raison de mon envie folle de vous raconter mes périlleuses aventures de hussarde noire de la République. Que je vous explique, parce que les théories du complot on connait et bla et bla...

                                                                             

téléchargement

D'abord y'a eu aout; pour que je me méfie pas, les conspirateurs du NBFLN (No Blog for la Noueuse) ont recruté parmi ma propre famille. J'ai passé un temps infini à écouter l'épopée de soeurette 3ème du nom qui venait juste de rentrer de chez les kangourous avec une planche de surf et un Ritalien sournois (ouais, elle fait rien comme les autres), dans ses valises. Evidemment ma soeurette a vite eu d'autres occupations comme inventer des cocktails qui font marrer avec ses copains, du coup j'ai à nouveau senti l'appel du blog.

C'est là que Sandrouille, ma Sandrouille, ma coupine de moi s'y est mise aussi. Et bon, elle a utilisé des armes de destruction massive: confit d'oignon- cuissot de sanglier-rhum, épaule d'agneau- gratin de courgette-rhum, seiches à la provençale- bandol rouge ( l'ennui naquit de l'uniformité, voyez-vous) et sieste dans les oliveraies de l'arrière pays varois. Burp...

téléchargement (1)

Autant dire que j'étais trop occupée à digérer mes 5 kilos de viande macérée quotidienne pour pouvoir écrire quoi que ce soit. Après tant d'agapes et un foie au bord de l'implosion, il a fallu revenir à un mode de vie plus ennuyeux  sage, surtout parce que faire une petite sieste digestive le jour de la rentrée, c'est une perspective certes réjouissante, mais pas compatibles avec une horde furieuse de gnomes regonflés à bloc par 2 mois de vacances. 

Ben et après me direz-vous? Ben ce sont les nains qui s'y sont mis. Ils se sont révélés gentils et disciplinés. Oui, je sais, vous êtes déçus voire mortifiés. Mais que je vous rassure, ils se sont révélés gentils et disciplinés pendant au moins une semaine après la rentrée; j'ai donc du mettre en place une dictature stalinienne en milieu scolaire afin de leur pourrir la vie et de m'assurer 10 mois de paix et sérénité.

Et puis y'a eu l'Agreg, saison 2 le retour ou "Comment pouvoir afficher son masochisme à la face du monde sans perdre sa dignité sociale". J'ai gagné 6 points par rapport à l'an dernier. Et j'ai échoué aux écrits pour 0.5 point... Là, ça a été le blues tout court que le chant des esclaves noirs dans les champs de coton à côté, c'est un jinggle pour une pub Mon petit Poney. Le genre de déprime qui vous donne envie de vous acheter une grenouillère, des chaussons en forme de pattes de poulet et de vous nourrir exclusivement de chou-fleur à la vapeur. J'ai bien tenté de remonter la pente et de venir trouver une écoute attentive parmi vous, mais j'ai, comble de la chkoumoune, cassé mon APN. 

Mais si j'ai pas bloggé, j'ai beaucoup cousu et tricoté; ça a été mon Xanax à moi. J'ai donc plein de trucs à vous montrer, mais pas tout d'un coup car trop de bonheur tue.

Voilà donc, en tant que Picasso de la couture (pas sure que ce soit flatteur ça), MA période bleue.

Tout d'abord j'avais acheté un lot de fil ultra fin aux Puces des couturières de St Maur, en octobre. Un bon kilo et demi d'un fil d'une extrême finesse. Je ne sais pas vraiment qu'est-ce qu'il y a dans le dedans, mais il est d'un magnifique bleu paon. Regardez donc et pleurez, car cette merveille est à moi.

DSCN0014

 

 

J'avais en tête le modèle Sea tangles de Knitty que vous pouvez trouver là. Je me suis lancée sans échantillon sinon c'est moins drôle et le modèle s'est avéré très facile à tricoter et relativement rapide. 

L'originalité du patron c'est que la place des torsades change à chaque téléchargement du patron. Du coup on peut se moquer comme d'une guigne (au fait c'est qui cette pauvre guigne ?) de se tromper. Voyez le point de plus près.

DSCN0013

 

Evidemment, tout était réuni pour que ça roule tout seul et il a fallu que je mette mon grain de sel. J'ai pensé que les manches étaient trop grandes, du coup j'ai enlevé 10 mailles et j'aurais pas du, les emmanchures sont très justes et mes bras prennent une jolie couleur violacée très seyante avec le bleu paon quand je le porte. Mais si je le porte basculé sur l'épaule, comme ici, tout va bien.

DSCN0007

 

 

 

Comble du bonheur, je n'ai utilisé que 120 grammes de ce merveilleux fil pour le tout.

Z'hom adore. Il dit que ce serait un formidable uniforme pour une danseuse de pole dance et que je devrais le porter avec un soutien gorge rouge. Les hommes sont sensibles à l'élégance féminine, c'est connu...

J'ai aussi fait, en bleu qui pique l'oeil cette fois, le haut 113 du Burda de février 2013 qu'on a vu partout sur la blogo. Il est facile à faire une fois comprises les explications cryptiques du magazine et rend vraiment bien. D'ailleurs mes modeuses de 4ème ne s'y sont pas trompé, j'ai eu droit à "M'dame!!!! Z'avez trop le swag!", ce qui est le summum du compliment chez les boutonneux.

 

DSCN0019

 

DSCN0020

 

J'ai fixé le drapé sous la parementure, mais je regrette, je pense que je ferai autrement la prochaine fois. J'ai fait un ourlet ultra fin pour terminer le bas et pour éviter de passer par la fenêtre ma surjeteuse qui a pris ses aises et bosse quand elle veut depuis quelques temps.

Le tissu vient du marché des bosquets de Clichy Montfermeil. Antre du mal où je ne pose le pied qu'en cas d'extrême nécessité parce que y'a du tissu en veux-tu en -voilà, et du tellement beau parfois que je me dis que les vendeurs ne savent pas ce qu'ils proposent à la clientèle vus les prix pratiqués.

La prochaine fois, si vous êtes sages, je serais la fille du chantier.